Conseil du lecture – Nulle part où se cacher.

Nulle part où se cacherL’affaire « Snowden », vue par Glenn Greenwald, la seule autre personne a avoir tous les documents de l’affaire avec Edward Snowden. Apprenez les techniques qu’utilise la N.S.A. pour collecter les données personnelles et surveiller le monde entier.

Édition Lattès – sortie le 14 mai 2014

Ce livre est disponible sur l’Amazon killer : Place des Libraires.

Conseil de lecture : Mémoires Vives

C’est aujourd’hui que sort l’autobiographie d’Edward Snowden « Mémoires Vives ».

Mémoires Vives

Nous n’avons pas encore lu ce livre, mais on peut déjà vous en conseiller la lecture. Edward Snowden est le célèbre (sûrement pas assez) lanceur d’alerte qui a sacrifié tout sa vie personnelle et professionnelle pour révéler au monde le système de surveillance de masse mis en place par les États-Unis d’Amérique.

« À tout instant la NSA peut savoir ce que vous faites, ce que vous écrivez, qui vous voyez, ce que vous dites. »

Courrez chez votre libraire dès maintenant, ou commandez-le sur Place des Libraires (mais ne l’achetez pas sur Amazon ! hein ! on compte sur vous).

En attendant de vous procurer son bouquin, prêtez une oreille attentive à l’entrevue qu’il a donnée à France Inter l’occasion de la sortie de son livre.

Nouvelle – « Snowden » d’Oliver Stone, un film qui se laisse très bien regarder…

C’est une chose de savoir que notre vie privée sur Internet ne tient qu’à un fil, c’en est une autre de voir mis en images ce que la technologie aujourd’hui permet de faire. Alors oui, le Snowden du film, espion en herbe – mais hacker patenté – semble être plutôt naïf face à tout ce qu’il découvre en travaillant plusieurs années pour le gouvernement américain (CIA, NSA), mais je crois sincèrement que cette naïveté est humaine : on n’imagine jamais très bien jusqu’où la technologie peut nous emmener. On a beau le savoir, le deviner, quand on se retrouve face à des faits, on tombe forcément des nues.
C’est en ça que ce film est salutaire : non seulement il rappelle aux personnes déjà convaincues qu’il y a des combats qu’il faut continuer à mener, mais en plus il permet à ceux qui vivent dans un monde où leurs libertés ne sont aucunement mises à mal de se rendre compte que ce monde est une chimère. Ou tout au moins qu’il doit être défendu.
Rien n’est acquis et ce « Snowden » nous le rappelle très bien.
De plus, Oliver Stone, qui nous a parfois servi des mises en scènes putassières (« L’enfer du dimanche » était pour moi impossible à regarder sans passer par la case toilette), fait preuve ici de sobriété, ce qui sert à merveille le message, on ne peut plus intéressant : on a beau vivre dans des sociétés démocratiques, il faut rester sur ses gardes, car avec la révolution numérique, la technologie peut se retourner contre nous et faire de nous des citoyens sous haute surveillance.

Libérez Snowden !

Une pétition est à signer pour demander sa libération – ou plutôt son pardon – au président Obama avant qu’il ne laisse sa place à son successeur : https://pardonsnowden.org/

Thierry